Le Copain de l'étudiant(e)

de Hansy Rudy Ondo Obiang

Emploi  Prévention  Education  Solidarité  Autre 
347 votes

"Créée au coeur de la scène Ardennaise, Le Copain de L'étudiant est une communauté d’artistes éclectiques et pluridisciplinaires. "

Ville

Charleville-Mézières

Qui porte le projet ?

Lauréat « La France s’engage », , l’association EN SI BONNE COMPAGNIE œuvre pour faire de la musique un levier puissant de l’insertion et la réinsertion sociale en milieu étudiant et pas que Sa mission : créer des liens nouveaux et durables entre habitants, en construisant des projets ambitieux de musique urbaine, au cœur des territoires ruraux et des quartiers. Concrètement, EN SI BON NE COMPAGNIE organisent, dans les campagnes et les quartiers, des concerts avec de grands interprètes et de jeunes artistes en plein essor de la musique (NESTA WHY; YUNG XAV; TALEB LATIMORE; GRODASH…), dans des lieux de proximité (salle des fêtes, maisons de quartiers…), en amont desquels ils impliquent tous les habitants (dans les structures scolaires, sociales, médicales, carcérales ou culturelles) dans des ateliers fédérateurs et participatifs, fondés sur la création et la pratique collective. Dans la région Grand-Est, l’association met en œuvre chaque année près de 100 ateliers musicaux et 10 concerts dans plus de 20 villages et quartiers.

En savoir plus

https://www.facebook.com/LeCop08/

https://www.instagram.com/hansybonnecompagnie/

https://twitter.com/bonne_si

https://www.linkedin.com/in/hansyondoobiang/

 

Le projet

Après deux ans d’études, Hansy constate : “Après l’obtention de leur diplôme, près de 85% des étudiants de ma promo ont quitté le territoire pour les raisons suivantes : manque d'attractivité économique, peu d'activités culturelles pour les jeunes, peu d’emplois disponibles“. C’est son goût pour l’entrepreneuriat et sa volonté de développer l'attractivité de son territoire pour que les jeunes s’y sentent bien, qui le pousse à agir. Il se lance un nouveau défi et créé son association “En si bonne compagnie”Ce projet à trois grands objectifs :

réduire la fuite des cerveaux,
réduire le décrochage scolaire,
faciliter l’intégration des étudiants étrangers dans le territoire des Ardennes et Gabonais

Pour cela, Hansy propose un studio d’encadrement artistique, un autre moyen selon lui “de travailler la réinsertion”. Dans ce local, chaque étudiant peut s’épanouir à travers la pratique de la musique, de la photo et bientôt de la vidéo. “C’est un tremplin de création artistique pour les étudiants et autres citoyens du territoire afin d'en faire des ambassadeurs” explique Hansy.


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL