HopHopFood : une application anti-gaspi exclusive aux personnes en précarité

de Mario Matéo

Alimentation  Solidarité 
122 votes

"Développer notre application pour agrandir le réseau de commerces solidaires et proposer toujours plus de dons aux personnes en précarité."

Ville

Bordeaux

Qui porte le projet ?

L'association HopHopFood propose une application pour mettre en lien des bénéficiaires (à 80% des étudiants) en situation de précarité avec un réseau de commerces solidaires. Les bénéficiaires vont directement récupérer des invendus gratuits auprès des commerçants, qui ont droit à une réduction d'impôt. Par rapport aux Applis anti-gaspi de « Bons plans / prix cassés » (TooGoodToGo, Phénix, Karma), avec les COMMERCES SOLIDAIRES : le bénéficiaire est vraiment une personne en précarité qui a besoin de cette nourriture gratuite pour mieux manger. Il n’était pas un client auparavant. Grâce à la défiscalisation, le commerçant valorise les produits donnés à au moins le double de ce qu’il gagne avec les Applis « Bons plans / prix cassés ». Par rapport aux systèmes de ramasse des invendus par des associations locales d’aide alimentaire, plus besoin de disponibilité (parfois aléatoire) de bénévoles, qui ne peuvent pas passer tous les jours (or les invendus sont à J0). Enfin, cette proximité bénéficiaire/commerçant favorise le lien social et la solidarité.

En savoir plus

https://www.hophopfood.org/

https://www.facebook.com/HopHopFood

https://www.instagram.com/hophopfood/?hl=fr

@HopHopFood

 

Le projet

HopHopFood a offert plus de 2 millions d'équivalents repas à des personnes en difficulté depuis sa création en 2016.

Par rapport aux Applis anti-gaspi de « Bons plans / prix cassés » (TooGoodToGo, Phénix, Karma), avec les COMMERCES SOLIDAIRES : le bénéficiaire est vraiment une personne en précarité qui a besoin de cette nourriture gratuite pour mieux manger. Il n’était pas un client auparavant.
Grâce à la défiscalisation, le commerçant valorise les produits donnés à au moins le double de ce qu’il gagne avec les Applis « Bons plans / prix cassés » !
Par rapport aux systèmes de ramasse des invendus par des associations locales d’aide alimentaire, plus besoin de disponibilité (parfois aléatoire) de bénévoles, qui ne peuvent pas passer tous les jours (or les invendus sont à J0). Ici le bénéficiaire peut passer TOUS LES JOURS dans les COMMERCES SOLIDAIRES, y compris en août !
Plus besoin de logistique de la chaine du froid, ni de distribution de nourriture. Tout ce que les COMMERCES SOLIDAIRES vendent à leurs clients peut être donné à des personnes en précarité à travers HopHopFood (y compris donc ce qui est interdit, pour des questions de sécurité alimentaire, dans le don alimentaire classique).

Par rapport aux systèmes d’intermédiaires de type Comerso, Phénix ou Eqosphère, avec les COMMERCES SOLIDAIRES : plus besoin de logistique de transports des invendus entre le commerce et les associations d’aide alimentaire … et donc solution plus durable (aucun dégagement de Gaz à Effets de Serre…) et plus résiliente (plus besoin de dépendre d’intermédiaires).

HopHopFood est en concurrence directe avec des acteurs capitalistiques et non solidaires (TooGoodToGo, Phenix) qui disposent d'outils digitaux très performants. HopHopFood souhaite améliorer son application professionnelle et des bénéficiaires pour qu'elle soit plus facile d'utilisation et plus rapide. Cette nouveauté permettra à HopHopFood d'obtenir encore plus de partenariats avec des commerçants et d'augmenter considérablement ses dons à travers l'application pour des personnes en difficulté, qui en ont vraiment besoin (à 80% des étudiants).

Le modèle économique des Commerces solidaires d’HopHopFood est innovant : HopHopFood demande aux commerces de faire un don en numéraire pour pouvoir obtenir l’attestation de don en nature. Cela lui permettra de recruter une salariée pour développer professionnellement le service solidaire et de payer les charges de l'association. En revanche, ce don en numéraire étant fait en moyenne 15 à 18 mois après que le Commerce est devenu partenaire, nous avons besoin d’un soutien pour « amorcer la pompe » et nous aider à payer une partie des charges de cette année pour nous donner la chance de convaincre un grand nombre de commerçants à offrir encore plus de produits.


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL