Festival sur la santé mentale des jeunes : nom de code SYNAPSES

de Clémence Monvoisin

Santé  Prévention  Solidarité 
304 votes

"3 jours proposés aux jeunes pour une découverte collective de leur santé mentale "

Ville

Paris

Qui porte le projet ?

L’Association INNOVATION CITOYENNE EN SANTÉ MENTALE poursuit des objectifs autour de la santé telle que la Constitution de l’OMS la définit : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Le but de l’Association INNOVATION CITOYENNE EN SANTÉ MENTALE est de renforcer la préoccupation collective et la prise en charge de la santé mentale des individus. L’Association INNOVATION CITOYENNE EN SANTÉ MENTALE a pour mission de développer la connaissance et la compréhension autour de la santé mentale, à travers des mesures d'éducation populaire, d’aider à libérer la parole des personnes en souffrance et de leurs aidants, et d’encourager la prise d’initiative et l’action autour du bien-être afin de permettre à chaque individu d’être acteur de son évolution.

En savoir plus

https://synapses-festival.notion.site/Bienvenue-sur-SYNAPSES-f336a0528c854622adfca6af05adf5ad

 

Le projet

SYNAPSES* est le 1er festival sur la santé mentale conçu par les jeunes pour les jeunes
C'est un évènement de rencontre et de partage entre jeunes, professionnels et citoyens, aidants ou curieux
Il aura lieu les 14-15-16 octobre 2022, dans le cadre de la journée mondiale de la santé mentale, à Paris, dans un lieu tenu secret
C'est une démarche qui réunit des pratiques expérientielles de prévention, dans un cadre innovant



Notre festival annuel est un temps de rencontres dans lequel chacun ? jeunes, aidants, proches, professionnels de santé, associations ? mobilise et construit des ressources en santé mentale. Chacun peut s’exprimer, s’informer échanger et rencontrer des pairs, des professionnels
Le festival se base sur la définition de la santé mentale de l’OMS qui considère, au-delà des troubles psychiatriques, la question du bien-être durable des individus. Il est axé sur la promotion de la santé mentale, la prévention des troubles, et le rétablissement dans une logique psycho-sociale..
Le festival présente des ateliers divers, forums, jeux, serious game, concerts, expériences avec des outils variés (réalité virtuelle par exemple..). Le contenu est proposé et co-construit entre les organisateurs de la communauté et sera ensuite présenté les jours du festival ouvert aux jeunes, aux aidants et à tout citoyen curieux de découvrir le festival.
Chacun devient ainsi architecte du bien commun de la santé mentale, en rendant possibles et vivantes les actions de promotion de la santé mentale.


Notre vision globale
Nous croyons en une société dans laquelle la prévention en santé mentale, auprès d’un public jeune très impacté (le début des troubles psychiques commence souvent entre 15 et 30 ans), est plus que jamais nécessaire. Les jeunes adultes sont confrontés à de nombreux changements pour peu à peu se connaître, créer des relations, avoir une vie sentimentale, se former, s’insérer dans la société et devenir autonomes.
Nous voulons aider les jeunes à s’informer sur la santé mentale, à développer leurs compétences psycho-sociales et à s’insérer durablement dans une vie sociale, affective, professionnelle et citoyenne.
Nous pensons que les actions de prévention grand public ont un impact global sur la société (notamment sur les risques de précarité, de désinsertion, de désocialisation) et concourent ainsi aux enjeux de santé publique. La prise de conscience des difficultés psychiques permet une démarche de soin précoce qui évite l’apparition de troubles psychiques et améliore le pronostic des pathologies psychiatriques.
Ainsi, notre festival participe à l’éducation participative à la santé mentale, à la destigmatisation en fédérant positivement un public jeune autour de la santé mentale mais aussi en créant des rencontres entre citoyens et professionnels.


Notre vision Jeunes, santé mentale, santé physique et bien-être
Les objectifs du festival s'inscrivent exactement dans la définition de la santé mentale par l’OMS : “La santé mentale est un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. Dans ce sens positif, la santé mentale est le fondement du bien-être d’un individu et du bon fonctionnement d’une communauté.” (Site de l’OMS).
Les jeunes partagent une vision dichotomique de la santé mentale et du bien-être. La santé mentale évoque souvent exclusivement chez eux la pathologie psychiatrique, le trouble lourd du neurodéveloppement, ou le handicap psychique. De l’autre côté du spectre, le bien-être fait les frais de la récupération marketing à l'œuvre depuis quelques années et n’est pas épargné par les dérives du charlatanisme..
La proposition que nous faisons aux jeunes sur ce festival consiste à simplifier, clarifier et sécuriser l’exploration personnelle et collective de la santé mentale et du bien-être en donnant à ces notions concrètes un ancrage scientifique mais accessible aux citoyens.
Il s’agit de donner des outils pour que chacun puisse, au niveau individuel et collectif, penser, ressentir, échanger avec les autres, gagner sa vie et profiter de l’existence.

Nous invitons tout un chacun à :
(ré)interroger sa compréhension de la santé mentale et à déconstruire ses croyances, à travers l’intervention de professionnels de la santé mentale (psychiatre, neuro-scientifiques, psychologues, infirmiers, chercheurs) et le témoignage de personnes concernées
explorer les clés de sa bonne santé mentale par des pratiques éprouvées et validées, axées sur le développement des compétences psycho-sociales des individus
prendre part, à travers la libération de la parole et l’engagement citoyen au mouvement de destigmatisation engagé collectivement.
La proposition de programmation autour de l’axe “Jeunes, santé mentale, santé physique et bien-être” :




Notre vision Jeunes, santé mentale et travail
La pandémie et la crise qui s'en suit ont mis à mal l'insertion professionnelle des jeunes. Certains n'ont pas pu décrocher leur premier job, d'autres n'ont pas pu finir leurs études ou ont peur d'arriver sur le marché du travail avec un diplôme dit "covid" et perçu comme "au rabais".
Pour ceux qui commençaient à travailler, généralement parmi les plus récents arrivés dans l'entreprise, l'isolement, le climat anxiogène et l'incertitude économique ont parfois créé des situations de crise.
Et puis il y a les jeunes qui, au-delà de situations conjoncturelles rencontrent des difficultés chroniques à s'insérer ou rester dans le travail. Ils vivent avec des troubles psychiques qui, soit parce qu'ils exigent une énergie épuisante pour être masqués, soit parce qu'ils les empêchent d'exercer un métier conventionnel, les handicapent au quotidien.
Le tribut payé à ces situations de détresse est sans commune mesure.
Le travail est un formidable vecteur d'inclusion sociale, d'épanouissement et de construction de soi, en tant qu'Homme et que citoyen dans la cité. Mais lorsque les jeunes sont confrontés à des difficultés psychologiques, le travail devient rapidement et souvent violemment un bourreau, et une menace pour leur équilibre global.
Nous avons fait l'expérience de manières d'accompagner les jeunes adultes qui souffrent de troubles psychiques dans l'insertion durable dans le travail. Par le développement de leurs compétences psycho-sociales notamment, nous leur montrons que des outils sont à leur portée et qu'une communauté est à leur côté pour paver le chemin de leur épanouissement durable.
L'exploration des relations entre santé mentale et travail chez les jeunes est un axe majeur de la programmation de notre festival, qui vise à promouvoir une approche positive, mais surtout constructive de la santé mentale, tant en prévention qu'en accompagnement au rétablissement.


Thématiques des ateliers :
éducation à la santé mentale :
-élaboration d'outils d'auto-évaluation
-déconstruire les idées reçues sur la santé mentale
-projection du court-métrage Et toi ça va ? suivi d'un échange
-projection d'un épisode de la série MENTAL suivi d'un échange avec l'équipe de réalisation
-fresque des aidants et proches (qui je suis ?)
-les outils de la e-santé mentale
-m'orienter dans la santé mentale

développement des compétences psycho-sociales :
-théâtre-forum, improvisation et méthodes pour développer l'écoute active
-développer son assertivité
-exploration de la performance via l'escalade et déconstruction des discours culpabilisants
-l'élément humain pour travailler l'estime de soi
-apprendre à apprendre avec les neurosciences
-bibliothèque vivante

exploration du bien-être comme vecteur de prévention :
-art-thérapie : fresque peinte géante (en partenariat avec Art Impact 4 Health de l'OMS)
-chorégraphie géante
-ecstatic danse
-aménager ses espaces de vie (Lego serious play)
-pratique sportive
-pratique de relaxation
-séance de prises de photo
-mon budget santé mentale : comment accéder aux soins


le tout, agrémenté de concerts, stand ups et spectacles


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL