La sollicitude en acte : de la pensée au soin

de Camille Braune

Santé  Education 
86 votes

"La philosophie peut prendre soin de la santé mentale et du bien-être étudiant. "

Ville

Paris

Qui porte le projet ?

Opium Philosophie est une association étudiante interuniversitaire et sans but lucratif, domiciliée à Paris, qui a vu le jour en 2011. Créée à l'origine par des étudiants de Sciences Po Paris, elle compte aujourd’hui plus de soixante-dix membres. Elle a pour objectif de promouvoir la philosophie comme pensée critique sur le monde contemporain parmi les étudiants. Opium Philosophie soutient que la philosophie, loin d’être une discipline réservée à un cercle d’experts et à une arène universitaire, a une fonction pratique. L’association ouvre des espaces de discussion accessibles à tous, et s’inscrit dans une nouvelle pratique de la philosophie participative. L’équipe d’Opium Philosophie s’engage dans la démocratisation du savoir et encourage la réflexion critique dès le plus jeune âge et pour les populations les plus marginalisées, en dispensant par exemple des ateliers philosophiques en école primaire ainsi qu’en prison. En tant que club de la Fédération Française pour l’UNESCO, Opium Philosophie fait vœu de défendre les valeurs véhiculées par l’UNESCO. L’engagement d’Opium Philosophie est, avant tout, auprès des étudiants : leur donner un espace de parole, de débat, de créativité et d’épanouissement à travers des activités variées dans lesquelles chacun peut trouver sa place. Des activités alliant art et philosophie, permettant l’expression par différents canaux (radio, écriture, débat, conférence, ateliers…) encouragent les étudiants à prendre la parole, développer leur propre pensée et la confronter, à leurs travaux académiques aussi bien que dans leur vie personnelle.

En savoir plus

https://opium-philosophie.com/index.html

https://www.facebook.com/opiumphilosophie

https://www.instagram.com/opium_philosophie/?hl=fr

https://twitter.com/opiumphilo?lang=fr

https://www.linkedin.com/company/opiumphilo/about/

 

Le projet

Durant la crise du Covid-19, la précarité financière estudiantine a été révélée au grand jour – et en creux, une plus grande précarité psychologique s’est révélée. Loin de faire la fête clandestinement, beaucoup d’étudiants se sont retrouvés dans une situation d’enfermement et de solitude. Continuer à prendre soin de soi et d’autrui par la pensée, malgré la distance physique, fut notre leitmotiv. Notre projet au sein d’Opium Philosophie consiste à lutter contre l’isolement étudiant en faisant de l’association un espace de parole, de rencontre, de réflexion, de création et d’échange. L’idée est de promouvoir une solidarité estudiantine au travers d’activités foisonnantes qui mobilisent la pensée, la passion pour la philosophie, l’art et la culture de manière générale. Au travers des onze pôles qui composent l’association, les étudiants - âgés de 17 à 26 ans - sont invités à exprimer leurs idées et leur créativité, à proposer des projets, à avoir des responsabilités qui leur permettent de prendre confiance en eux et d’acquérir des compétences professionnelles.

L'autonomisation des étudiants et leur engagement dans la sphère publique est ce que nous rendons possible en leur permettant d’exprimer leur voix au sein de la radio, leur talent d’écrivain au sein de la revue en ligne et dans la revue papier annuelle qui est exclusivement composée de contributions étudiantes. D’autre part, nous investissons des espaces tels que des cinémas, des théâtres afin de promouvoir un contenu culturel. A la suite des spectacles, nous animons un débat entre les artistes et le public dans le cadre des plateaux-philo, ou entre un spécialiste et le public dans le cadre des ateliers cinéma.

L’association a un impact fort sur la santé mentale des étudiants, car elle leur permet de sortir des cercles académiques et de s’épanouir pleinement au sein de projets interdisciplinaires dont les étudiantes sont à l’initiative. L’association apporte de plus un soutien psychologique aux étudiants. Au Bureau, nous portons une oreille attentive à nos membres pour les savoir toujours épanouis. Opium Philosophie souhaite conférer un pouvoir d'action aux étudiants. Notre projet consiste à défendre une dimension pratique de la philosophie, comme pouvant concrètement répondre à des besoins existentiels, politiques et médicaux.

La revue papier d’Opium Philosophie offre aux étudiants un espace de parole, et en cela contribue à leur autonomisation. Le thème de notre revue papier - « Faire Corps » - vient apporter une réflexion sur le rapport à l’autre, à la santé, à son environnement, aux objets plus largement. Le numéro invite les étudiants à se questionner sur les différentes modalités d'exister, et à se décloisonner de leur propre individualité, à s'ouvrir au monde. Il met en relation les étudiants. La revue a l'avantage de faire éclore les talents étudiants, et de les bonifier grâce à l'agencement des diverses contributions. Un article est mis en valeur par une illustration, ou encore prend son sens et raisonne parmi le tout harmonieux des autres contributions. La revue fait parler des étudiants qui ne se voient pas, mais dont les mots s'embrassent sur les pages et les idées se pénètrent à travers le papier. En temps de confinement, les pensées livrées viennent panser la psyché confinée.

L’association souhaiterait élargir le champ d’action d’Opium Philosophie afin de faire profiter la philosophie à un plus grand nombre, et de décloisonner les espaces confinés de la société. Nous souhaiterions notamment développer nos ateliers philo dans les écoles, les prisons, les hôpitaux psychiatriques et centres médicaux-psychologiques - ou autres structures de soutien psychologique comme le MISC. Opium Philosophie a aussi pour ambition d’étendre l’association en dehors de la France, en créant une congrégation d’associations de philosophie interuniversitaire à l’international. Nous pensons que le langage philosophique peut générer un dialogue interculturel, par-delà la variabilité des us et coutumes propres à chaque pays. Ce projet consisterait à faire dialoguer chercheurs et étudiants d’origines diverses, et de traditions philosophiques différentes. Cette congrégation de philosophes et d’apprentis philosophes formerait un laboratoire de recherche expérimentale. L’idée serait d’échanger sur des thèmes communs de recherche, de partager nos concepts, mais aussi, à terme, d’envisager des colloques et des séminaires de rencontre dans nos universités respectives. Opium Philosophie a pour ambition de continuer à engager les étudiants dans des projets humanitaires et par conséquent nous avons besoin de fonds pour mettre à jour ce projet inter-universitaire international.

Notre projet est pluridimensionnel mais n’a qu’un but : améliorer la santé mentale et le bien-être des étudiants, par la participation à des activités multiformes qui convoquent leur créativité, leur capacité de réflexion et d’analyse des enjeux contemporains, leur sens des responsabilités. Améliorer le bien-être des étudiants passe par leur autonomisation et leur mobilisation dans les projets de l’association, en cours et à venir, et la transformation des environnements d’apprentissage et de formation : de la revue papier au cinéma, du théâtre à la radio, de la prison à l’école.


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL