BLUE PROJECT

de Basile ZIADAH

Alimentation 
767 votes

"Le Blue Project consiste à récupérer les invendus alimentaires des grandes surfaces, les trier et en confectionner des colis alimentaires."

Ville

CRETEIL

Qui porte le projet ?

L’association Ummanité a été créée en 2012 sous l’impulsion d’un groupe d’amis, tous bénévoles, avec pour ambition de développer des actions dans le domaine de l’accès à l’eau et de mener des campagnes d’actions sociales.

En savoir plus

www.ummanite.org

https://www.facebook.com/Ummanite

https://www.instagram.com/ummanite/?hl=fr

 

Le projet

Plus de 160 tonnes de pertes et gaspillages moyens par établissement et par an ont été recensé par la MAPRAT en 2011, alors que seulement 8% des denrées retirées du marché ont été distribuées aux associations (ANDES, 2008). Aujourd'hui, c'est près de 20% des 18-24 ans qui vivent sous le seuil de pauvreté, et 65% des étudiants sautent régulièrement un repas. Aujourd’hui, c’est également 1 étudiant sur 3 qui estime ne pas manger équilibré. Ces chiffres montrent que la précarité étudiante est un problème qui touche beaucoup plus d’étudiants qu’on ne le croit, la crise sanitaire ayant mis en lumière la situation précaire des étudiants. La constance de ces chiffres montre que les étudiants peinent à sortir de ce gouffre. La précarité alimentaire s’explique majoritairement par la précarité financière de nombreux étudiants. En effet, selon l'Observatoire National de la Vie étudiante (OVE), 26% d'entre eux n'ont pas assez d'argent pour couvrir leur besoins mensuels (OVE, 2020). Dans un tel cas, l’alimentation est souvent le premier poste de dépenses sacrifié. En plus d’avoir des conséquences sur la santé des étudiants, une mauvaise alimentation peut mettre en péril la bonne réussite de leurs études, entre la fatigue ressentie et les difficultés à se concentrer. Ummanité a mis en place le Blue Project, qui permet aux étudiants les plus démunis de se procurer des produits alimentaires équilibrés qu’ils ne peuvent s’offrir pour des raisons financières. Nous avions vu, grâce à la loi anti-gaspillage, une réelle opportunité de changer les choses : récupérer les invendus chez les distributeurs afin de confectionner des colis alimentaires et les remettre aux étudiants qui répondraient aux critères sociaux ciblés. Aussi, nous avons choisi d'intégrer un maximum de bénévoles étudiants issus du même quartier, ville ou région que les bénéficiaires afin de créer un lien social entre eux, et permettre à travers une solidarité locale de subvenir à d'autres besoins (emplois, soins, soutien scolaire, etc.). Les bénéficiaires quant à eux pourront ainsi proposer leurs services aux bénévoles et étudiants, et créer ainsi une nouvelle dynamique au sein de la ville. Le Blue Project se déroule à Créteil, près des différentes universités que présente la ville. C’est au sein de l’une d’entre elles que nous avons présenté le Blue Project en 2019, afin d’apporter son aide aux étudiants. D’autres présentations seront mises en place dès que possible.

Ummanité est habilitée par la Région Ile-de-France pour la récupération des invendus alimentaires après de notre distributeur partenaire Carrefour. Ces invendus sont acheminés vers nos locaux à travers un camion réfrigéré moyen d’un volume de 14m3. Ces aliments sont ensuite triés afin de confectionner des colis alimentaires qui seront par la suite distribuer aux bénéficiaires. Tout au long de cette chaine de solidarité humaine, ce sont des étudiants et des jeunes engagés dans un service civique qui pilotent ces actions. Nos locaux sont équipés d’une chambre froide permettant de respecter la chaine du froid pour les produits frais, mais également d’espaces d’échanges avec les bénéficiaires. Par ailleurs, ces espaces d’échanges sont aussi des lieux de vie qui permettent une véritable éducation autour de l’alimentation et de ses bonnes pratiques, de l’hygiène alimentaire, mais également autour du partage et de l’entraide.

Ummanité fait de la lutte contre le gaspillage un pilier essentiel de son activité. Les colis alimentaires équilibrés sont vendus à un prix symbolique aux bénéficiaires. Les bénéfices de ces ventes sont par la suite investis dans la construction de forages dans des villages du monde dépourvu d’eau potable. La Blue Economy prend tout son sens.


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL